Download E-books Figures III (Collection Poetique) (French Edition) PDF

By Gerard Genette

Genette, Gerard. Figures I. Paris: Aux versions du Seuil. assortment "Tel Quel" 1972. smooth disguise 8vo., 281. booklet in wraps.

Show description

Read or Download Figures III (Collection Poetique) (French Edition) PDF

Similar Literary Criticism books

The Art of Language Invention: From Horse-Lords to Dark Elves, the Words Behind World-Building

An insider’s journey during the development of invented languages from the bestselling writer and writer of languages for the HBO sequence video game of Thrones and the Syfy sequence DefianceFrom grasp language author David J. Peterson comes an inventive consultant to language development for sci-fi and fable enthusiasts, writers, video game creators, and language fans.

After Babel: Aspects of Language and Translation

While it first seemed in 1975, After Babel created a sensation, quick setting up itself as either a debatable and seminal learn of literary concept. within the unique version, Steiner supplied readers with the 1st systematic research because the eighteenth century of the phenomenology and tactics of translation either within and among languages.

Is the Rectum a Grave?: and Other Essays

Over the process a unusual profession, critic Leo Bersani has tackled more than a few matters in his writing, and this assortment gathers jointly a few of his most interesting paintings. starting with one of many foundations of queer theory—his well-known meditation on how intercourse results in a shattering of the self, “Is the Rectum a Grave?

The Rhetoric of Fiction

The 1st version of The Rhetoric of Fiction reworked the feedback of fiction and shortly grew to become a vintage within the box. some of the most everyday texts in fiction classes, it's a usual reference aspect in complicated discussions of ways fictional shape works, how authors make novels obtainable, and the way readers recreate texts, and its recommendations and terms—such as "the implied author," "the postulated reader," and "the unreliable narrator"—have turn into a part of the traditional severe lexicon.

Additional info for Figures III (Collection Poetique) (French Edition)

Show sample text content

Il faut donc renoncer à mesurer les adaptations de durée par rapport à une inaccessible, parce que invérifiable, égalité de durée entre récit et histoire. Mais l’isochronisme d’un récit peut aussi se définir, comme celui d’un pendule par exemple, non plus relativement, par comparaison entre sa durée et celle de l’histoire qu’il raconte, mais de manière en quelque sorte absolue et autonome, comme constance de vitesse. On entend par vitesse le rapport entre une mesure temporelle et une mesure spatiale (tant de mètres à l. a. seconde, tant de secondes par mètre) : l. a. vitesse du récit se définira par le rapport entre une durée, celle de l’histoire, mesurée en secondes, mins, heures, jours, mois et années, et une longueur : celle du texte, mesurée en lignes et en pages2. Le récit isochrone, notre hypothétique degré zéro de référence, serait donc ici un récit à vitesse égale, sans accélérations ni ralentissements, où le rapport durée d’histoire/longueur de récit resterait toujours consistent. Il est sans doute inutile de préciser qu’un tel récit n’existe pas, et ne peut exister qu’à titre d’expérience de laboratoire : à quelque niveau d’élaboration esthétique que ce soit, on think mal l’existence d’un récit qui n’admettrait aucune version de vitesse, et cette remark banale est déjà de quelque importance : un récit peut se passer d’anachronies, il ne peut aller sans anisochronies, ou, si l’on préfère (comme c’est probable), sans effets de rythme. L’analyse détaillée de ces effets serait à los angeles fois harassante et dépourvue de toute véritable rigueur, puisque le temps diégétique n’est presque jamais indiqué (ou inférable) avec l. a. précision qui y serait nécessaire. L’étude ne trouve donc ici quelque pertinence qu’au niveau macroscopique, celui des grandes unités narratives3, étant admis que pour chaque unité los angeles mesure ne recouvre qu’une approximation statistique. Si l’on veut cloth cabinet un tableau de ces adaptations pour l. a. Recherche du temps perdu, il faut tout d’abord déterminer ce que l’on considérera comme grandes articulations narratives, et ensuite disposer, pour los angeles mesure de leur temps d’histoire, d’une chronologie interne approximativement claire et cohérente. Si l. a. première donnée est assez facile à constituer, il n’en va pas de même pour los angeles seconde. En ce qui concerne les articulations narratives, il faut d’abord observer qu’elles ne coïncident pas avec les divisions apparentes de l’œuvre en events et chapitres pourvus de titres et de numéros4. Si l’on adopte comme critère démarcatif l. a. présence d’une rupture temporelle et/ou spatiale importante, le découpage s’établit pourtant, sans trop d’hésitation, comme go well with (je donne à certaines de ces unités des titres de mon cru, purement indicatifs) : (1) I, p. 3-186, en négligeant les analepses mémorielles étudiées au chapitre précédent, c’est l’unité consacrée à l’enfance à Combray, que nous appellerons évidemment, comme Proust lui-même, Combray. (2) Après une rupture temporelle et spatiale, Un amour de Swann, I, p.

Rated 4.08 of 5 – based on 35 votes