Download E-books Les mots et les choses: Une archéologie des sciences humaines PDF

By Michel Foucault

Les sciences humaines d'aujourd'hui sont plus que du domaine du savoir : déjà des pratiques, déjà des associations. Michel Foucault examine leur apparition, leurs liens réciproques et los angeles philosophie qui les supporte. C'est tout récemment que l''homme' a fait son apparition dans notre savoir. Erreur de croire qu'il était objet de curiosité depuis des millénaires : il est né d'une mutation de notre tradition. Cette mutation, Michel Foucault l'étudie, à partir du XVIIe siècle, dans les trois domaines où le langage classique - qui s'identifiait au Discours - avait le privilège de pouvoir représenter l'ordre des choses : grammaire générale, examine des richesses, histoire naturelle. Au début du XIXe siècle, une philologie se constitue, une biologie également, une économie politique. Les choses y obéissent aux lois de leur propre devenir et non plus à celles de los angeles représentation. Le règne du Discours s'achève et, à los angeles position qu'il laisse vide, l''homme' apparaît - un homme qui parle, vit, travaille, et devient ainsi objet d'un savoir possible.

Il ne s'agit pas là d'une 'histoire' des sciences humaines, mais d'une archéologie de ce qui nous est contemporain. Et d'une moral sense critique : motor vehicle le jour, prochain peut-être, où ces stipulations changeront derechef, l''homme' disparaîtra, libérant los angeles possibilité d'une pensée nouvelle.

Show description

Read Online or Download Les mots et les choses: Une archéologie des sciences humaines PDF

Similar Culture books

Nation

While a massive wave destroys his village, Mau is the single one left. Daphne—a vacationer from the opposite aspect of the globe—is the only real survivor of a shipwreck. Separated by way of language and customs, the 2 are united through disaster. Slowly, they're joined via different refugees. And as they fight to guard the small band, Mau and Daphne defy ancestral spirits, problem dying himself, and discover a long-hidden mystery that actually turns the realm the wrong way up.

Beer is Proof God Loves Us: Reaching for the Soul of Beer and Brewing (paperback)

Beer Is evidence God Loves Us is a humorous, enticing, and downright joyous exam of the entire global of beer and brewing. Your consultant, Charlie Bamforth, could be the world's no 1 professional on each element of beer. After a world seek, he was once chosen because the first Anheuser-Busch Professor of Brewing technological know-how on the collage of California, Davis.

London Labour and the London Poor (Penguin Classics)

Unflinching experiences of London’s bad from a prolific and influential English writerLondon Labour and the London bad originated in a chain of articles, later released in 4 volumes, written for the Morning Chronicle in 1849 and 1850 whilst journalist Henry Mayhew was once on the top of his profession. Mayhew aimed just to document the realities of the terrible from a compassionate and functional outlook.

Amusing Ourselves to Death: Public Discourse in the Age of Show Business

Initially released in 1985, Neil Postman’s groundbreaking polemic concerning the corrosive results of tv on our politics and public discourse has been hailed as a twenty-first-century e-book released within the 20th century. Now, with tv joined by means of extra subtle digital media—from the net to cellphones to DVDs—it has taken on even larger value.

Extra info for Les mots et les choses: Une archéologie des sciences humaines

Show sample text content

C'est-à-dire à faire naître au-dessus de toutes les marques le discours moment du commentaire. Le propre du savoir n'est ni de voir ni de démontrer, mais d'interpréter. Commentaire de l'Écriture, commentaire des Anciens, commentaire ce qu'ont rapporté les voyageurs, commentaire des légendes et des fables : on ne demande pas à chacun de ces discours qu'on interprète son droit à énoncer une vérité ; on ne requiert de lui que l. a. possibilité de parler sur lui. Le langage a en lui-même son principe intérieur de prolifération. � Il y a plus à faire à interpréter les interprétations qu'à interpréter les choses ; et plus de livres sur les livres que sur tout autre sujet ; nous ne faisons que nous entregloser36 ». Ce n'est element là le constat de faillite d'une tradition ensevelie sous ses propres monuments ; mais los angeles définition du rapport inévitable que le langage du XVIe siècle entretenait avec lui-même. D'un côté, ce rapport permet un moutonnement à l'infini du langage qui ne cesse de se développer, de se reprendre, et de faire chevaucher ses formes successives. Pour l. a. première fois peut-être dans los angeles tradition occidentale se découvre cette measurement absolument ouverte d'un langage qui ne peut plus s'arrêter, parce que, jamais enclos dans une parole définitive, il n'énoncera sa vérité que dans un discours futur, tout entier consacré à dire ce qu'il charisma dit ; mais ce discours lui-même ne détient pas le pouvoir de s'arrêter sur soi, et ce qu'il dit, il l'enferme comme une promesse, léguée encore à un autre discours... l. a. tâche du commentaire, par définition, ne peut jamais être achevée. Et pourtant le commentaire est tout entier tourné vers l. a. half énigmatique, murmurée, qui se cache dans le langage commenté : il fait naître au-dessous du discours existant, un autre discours, plus fondamental et comme � plus premier » qu'il se donne pour tâche de restituer. Il n'y a commentaire que si, au-dessous du langage qu'on lit et déchiffre, court docket l. a. souveraineté d'un Texte primitif. Et c'est ce texte qui, en fondant le commentaire, lui promet comme récompense sa découverte finale. Si bien que l. a. prolifération nécessaire de l'exégèse est mesurée, idéalement limitée, et pourtant sans cesse animée par ce règne silencieux. Le langage du XVIe siècle – entendu non pas comme un épisode dans l'histoire de l. a. langue, mais comme une expérience culturelle globale – s'est trouvé pris sans doute dans ce jeu, dans cet interstice entre le Texte most effective et l'infini de l'Interprétation. On parle sur fond d'une écriture qui fait corps avec le monde ; on parle à l'infini sur elle, et chacun de ses signes devient à son travel écriture pour de nouveaux discours ; mais chaque discours s'adresse à cette leading écriture dont il promet et décale en même temps le retour. On voit que l'expérience du langage appartient au même réseau archéologique que l. a. connaissance des choses de los angeles nature. Connaître ces choses, c'était déceler le système des ressemblances qui les rendaient proches et solidaires les unes des autres ; mais on ne pouvait relever les similitudes que dans los angeles mesure où un ensemble de signes, à leur floor, formait le texte d'une indication péremptoire.

Rated 4.34 of 5 – based on 3 votes