Download E-books Soldats de pierre 2 (Les annales de la Compagnie Noire, Tome 13) PDF

By Glen Cook

« En ce temps-là, l. a. Compagnie ne servait qu'elle-même. Nous ne nous connaissions pas de maître. » l. a. Compagnie noire s'est établie au will pay des ombres inconnues. Mais elle prépare son retour. Libéré de sa captivité sous l. a. forteresse sans nom, le vieux Toubib a repris les annales. Le temps a passé. Et le Khatovar n'est plus loin, le can pay mythique auquel aspiraient les vieux de l. a. vieille, l. a. terre des origines. L'eldorado ? Rien n'est moins sûr. Dans ces mondes qui ploient sous los angeles violence, l. a. sorcellerie et les désirs pervers de divinités enfouies, le boulot ne manque pas pour les hommes de guerre. vehicle los angeles guerre n'en finit pas. Nous voici au bout du voyage. « Soldats d'os. Soldats de pierre. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi. »

Show description

Read or Download Soldats de pierre 2 (Les annales de la Compagnie Noire, Tome 13) PDF

Best Fantasy books

The Long Earth

An unmissable milestone for fanatics of Sir Terry Pratchett: the 1st SF novel in over 3 a long time during which the visionary inventor of Discworld has created a brand new universe of tantalizing possibilities—a sequence of parallel “Earths” with doors resulting in experience, intrigue, pleasure, and an break out into the furthest reaches of the mind's eye.

Master of the Cauldron (Lord of the Isles)

Garric or-Reise used to be born the son of an innkeeper in Barca's Hamlet at the Isle of Haft, yet via valor and resolution turned first a prince after which the Regent and successor to the feeble Valence III, King of the Isles. however the country is vulnerable, its rule slightly extending previous the island of Ornifal.

The Dragon's Path (The Dagger and the Coin)

All paths bring about warfare. .. Marcus' hero days are at the back of him. He understands too good that even the smallest battle nonetheless capability somebody's demise. whilst his males are inspired right into a doomed military, staying out of a conflict he wishes no a part of calls for a few unorthodox steps. Cithrin is an orphan, ward of a banking apartment.

Red Moon and Black Mount

3 childrens of our personal global are transported to the realm of Vandarei through an odd strength unfathomable to them, which had became an easy infantile day trip within reach their domestic right into a fantasitic experience the place every one of them has a different function preordained via a few larger force.

The older one reveals himself between a warrior race within the plains, the place they're considred the lords as a result of the strength in their military, and dexterity and velocity in their mounts, that are unicorns.
In a weird time-dilation impression he grows to maturity between them, forgetting his origins, whereas his more youthful siblings, taken in via the princess In'serinna, stay youngsters.

Each of them have a distinct objective during this unknown land with a purpose to outline the destiny of, not just the which means of loss of life, yet of stay, its perils, problems, hopes, ambitions and losses.

This is the 1st of 3 books set in her global of Vandarei yet works good as stand-alone.

Although it reminds of Tolkien and Lewis it has its personal magic and bargains partly with really grownup questions like love and destiny, unfastened will and sacrifice.

Additional resources for Soldats de pierre 2 (Les annales de la Compagnie Noire, Tome 13)

Show sample text content

CHAPITRE ninety four : PRÈS DU CIMETIÈRE REGRETS ÉTERNELS Roupille elle-même n’avait plus l. a. strength body ni mentale de s’activer utilement. Affalée contre l. a. selle d’un cheval mort, elle laissa le crépuscule et son épuisement los angeles submerger. Elle ne ressentait aucune liesse bien qu’elle eût brisé l’échine de l’ultime armée taglienne et investi le champ de bataille l. a. dernière. Au journey de Mogaba, cette fois, de repartir los angeles queue entre les jambes… s’il était encore de ce monde. Que los angeles responsabilité de cet make the most (si c’en était bien un) incombât autant à Suvrin qu’à elle-même entrait pour beaucoup dans son humeur maussade. Suvrin seul n’avait pas oublié l’existence de los angeles troisième department taglienne. Si faible qu’avait été sa riposte, il avait pu interposer sa brigade quand les renforts de l’armée ennemie avaient surgi. Mais il avait gardé los angeles tête froide : le Grand Général serait toujours là, campant sur ses positions, tenant le champ de bataille. De sorte que le nombre de morts et d’agonisants serait vraisemblablement équitable. Suvrin s’installa à côté de Roupille. Il resta longtemps silencieux. Pas plus qu’elle ne prenait los angeles parole. Pour l. a. première fois depuis des décennies, elle avait envie de serrer quelqu’un contre elle et de se sentir étreinte. Mais elle ne healthy rien pour le provoquer. � Saule Cygne est mort, finit-il par dire. J’ai aperçu son corps tout à l’heure. � Roupille poussa un grognement. � J’ai l’impression que nous pleurerons un bon nombre d’amis quand nous ramasserons nos morts. J’ai vu tomber Iqbal et Arpenteur. — Non ! Pas Iqbal ! Qui va s’occuper de Suruvhija ? » L’épouse de Singh n’était pas très brillante. � los angeles Compagnie, Suvrin. Jusqu’à ce qu’elle décide de nous quitter. � Et Chaud-Lapin s’il avait survécu. Les lois shadars l’y contraignaient. � Elle est des nôtres. Nous prenons soin des nôtres. Quelqu’un est-il en état de monter los angeles garde ? � Suvrin répondit par un grognement dubitatif. � Le Grand Général est là-bas. Mogaba l’homme de fer. S’il est encore un peu vaillant et réussit à rassembler de quoi nous livrer un assaut nocturne, il reviendra. Même s’il doit le faire tout seul. � Suvrin inspira plusieurs fois profondément, l’air pensif. � Nous disposons encore de quelques recrues qui n’ont pas fait grand-chose à half se planquer dans le cimetière. J’en ai déjà mortifié plusieurs en les envoyant glaner sur le champ de bataille. — Peu importe qu’ils fuient du second qu’ils foncent dans notre path. — Hum… — Saule ? Il n’aura jamais… jamais réalisé son rêve. — Je me le suis toujours représenté comme notre homme de base typique. Se laissant porter par les marées de l. a. vie. Occasionnellement inspiré, mais sans jamais se redresser pour empoigner les rênes. Sans doute était-il aussi un incurable romantique. Si j’en crois les annales. Il en pinçait pour Madame à un second donné. Et il a aussi ecu le béguin de los angeles Protectrice. Il a connu plus de succès avec elle, mais il a fini par le regretter. Il en a même pincé pour toi un second, me semble-t-il. — Nous étions seulement amis.

Rated 4.64 of 5 – based on 32 votes